actupolitique

Quels sont les objectifs des think tanks ?

Les objectifs des think tanks

Les think tanks sont littéralement des « réservoirs de pensée ». Ils désignent des regroupements d’experts, qui échangent leurs idées sur des thèmes précis, notamment sur la politique et l’économie. À ce jour, il en existe de par le monde, avec un lieu souvent représenté par une personnalité politique, économique majeure, etc. Aboutissant à des études proposées au grand public et au gouvernement, leurs actions sont pacifistes, et tournées vers une réflexion de l’amélioration de la société.

Deux écoles pour deux définitions

Avant de nous lancer dans les objectifs des think tanks, savez-vous bien ce qu’ils désignent ? Selon le spécialiste des think tanks français et internationaux, Jean-François Huyghe, il existe deux types d’écoles, pour définir ces lieux d’échanges de savoir.

La première définition pense que ces clubs de savoir, qui se réunissent, n’ont pas à être constitués que par des experts, pour être désignés comme tels. Le tout est qu’ils proposent « des analyses ou des suggestions d’ordre stratégique politique, économique ». C’est ainsi que des organismes variés tels que des clubs à réflexion philosophico-politique, ou encore des centres qui invitent au brainstorming, se définissent comme des think tanks. C’est notamment le cas de plusieurs think tanks en France, qui sont pour la plupart des laboratoires d’idées regroupant des individus, souhaitant participer à ce projet.

La seconde définition est plus restrictive et se retrouve dans l’histoire de la naissance des laboratoires d’idées américains, durant l’entre-deux-guerres. Elle tend à définir les think tanks comme des « organisations dotées d’une certaine surface, d’un certain personnel, d’une certaine indépendance et produisant des publications, des interventions, des consultations, etc. ».

Les objectifs des think tanks en France

Nous pouvons différencier deux types d’objectifs, ceux à court terme, et ceux à long terme. Il faut savoir que les think tanks en France diffèrent dans leur forme, en fonction de leur proximité avec l’État, des grandes entreprises, des partis politiques, ou avec les universités et centres scientifiques. Vos pouvez retrouver plus d’informations sur lecapital.fr, qui vous apprend toutes les dernières news sur l’économie, et de la place de chacun de ses acteurs dans notre société.

Les domaines abordés dans les laboratoires d’idées français

Un think tank en France était d’abord désigné par l’État, à qui l’on doit la création du Commissariat général du Plan, après la Seconde Guerre Mondiale. Dans un monde en reconstruction, qui a souffert des idées des hommes, il faut recentrer les experts, dans une optique de bien commun. Cette manière de penser se retrouve encore aujourd’hui, puisque les think tanks en France réfléchissent sur le commerce extérieur européen et mondial, la santé, la politique économique, la législation du travail, etc.

Il faut attendre les années 2000, pour que les grands groupes et PDG se lancent à la création et à la tête de nombreux think tank, dans l’objectif de devenir des groupes privés. L’objectif à court terme de se séparer de l’État permet de comprendre un objectif à long terme qui nous intéresse tous : le lobbying sur les politiques. À ce titre, un think tank en France privé peut non seulement proposer des idées grâce à son regroupement d’experts et de personnalités influentes, mais aussi proposer de nouvelles idées pour changer la société.

Pour en apprendre plus sur leurs objectifs, voici un podcast proposé par France Culture à ce sujet !

Quitter la version mobile